Tél (Tarif Local France): 09 70 46 23 52 | (Tarif Local Suisse) : 22 548 02 24 | (Tarif Local Canada) : 1-450-433-4343

Snapchat et chirurgie esthétique

« Bienvenue dans le cabinet et la vie privée de Dr, un coloré professionnel de la chirurgie esthétique à la pratique survoltée, pour qui les opérations riment avec humour et vidéos Snapchat » peut on lire sur un article sur le net. Ainsi les nouvelles technologies mettent elles aussi plus que jamais en avant la chirurgie esthétique.

Se sentir bien dans son coprs: Snapchat et chirurgie esthétiqueSnapchat et chirurgie esthétique

Pour nos chirurgiens la chirurgie esthétique a le potentiel d’améliorer la vie des gens parce qu’ils vont avoir plus confiance, ils vont être mieux avec eux-mêmes et avec les autres. Dans un monde ou la confiance en soit est à tout prix nécessaire aussi bien dans la vie professionnel ou social. On dit souvent que les gens qui ont le plus confiance en eux, sont ceux qui réussissent le mieux. Pourtant ce ne sont pas toujours ceux qui pensent le mieux. Ainsi va notre société.

Alors pourquoi pas bénéficier d’un petit coup de pouce. Paraitre plus jeune, être plus attractive, être bien dans son corps. La chirurgie esthétique permet, sans aucun doute, d’améliorer un aspect physique ou psychique. Cependant tous nos médecins vous le dirons; ce n’est pas la réponse miracle. Il faut pour cela accompagné ce coup de pouce par une volonté de faire. Ainsi avant toutes chirurgie il faut préalablement réfléchir, a l’origine de l’acte et si votre opération vous aidera réellement dans votre processus de développement personnel.

D’autre par la chirurgie esthétique en Tunisie peut aussi bien être réparatrice afin de corriger un aléa de mère nature. les exces de chirurgie ne sont jamais trop bon et parfois votre medecin peut juger qu il n’existe pas de besoin. Snapchat et chirurgie esthétique.

Snapchat et chirurgie esthétique –Chirurgie ayurvédique

En réaction à ces excès, un nouveau courant holistique monte en puissance dans les cabinets américains. Basé essentiellement sur l’approche ayurvédique du Dr Deepak Chopra, il s’oppose en douceur à la reconstruction plastique d’après photo. Le credo de ces nouveaux acteurs esthétiques: «Nous ne sommes pas là pour rectifier la génétique.» Ils préfèrent se concentrer d’abord sur la «bio-énergétique des comportements». Un visage, raisonnent-ils, reflète l’état psycho-émotionnel d’une personne. Or on ne guérit pas un malaise existentiel en liftant des tissus. Il faut comprendre d’où vient précisément la demande, isoler la pression sociale pour toucher la vraie sensibilité de la personne (le «secret self»).

Ces dernières années, les médecins et chirurgiens esthétiques ont vu déferler une avalanche de demandes irrationnelles de la part des millenials. Jugés au quotidien sur les réseaux sociaux, ils se sont mis en quête d’interventions radicales pour «photoshopper» chirurgicalement leur visage. Dans les cliniques coréennes, l’affinement des mâchoires pour féminiser l’ovale a d’ailleurs fini par faire ressembler toutes les influenceuses à leur avatar, déploraient les professeurs lors du dernier congrès de l’American Society of Plastic Surgeons aux États-Unis.

Estetika Tour met a votre disposition des professionnels de santé. Demandez votre devis gratuit en cliquant ici