La cicatrisation, voilà comment ça se passe

La cicatrisation est un processus qui peut durer jusqu’à deux ans, certaines cicatrices peuvent avoir besoin d’encore plus temps pour arriver à maturité. Les chirurgiens esthétiques créent des cicatrices à chaque fois qu’ils incisent la peau. Une partie de leur travail consiste à dissimuler au mieux ces incisions (dans les sillons, les plis, les cheveux, les changements de contours), cela dit elles laissent des cicatrices et il est naturel, notamment pour nos patientes de l’augmentation mammaire en Tunisie, de vouloir la cicatrice parfaite : fine, plate et blanche. Tout le monde ne guérit cependant pas de cette manière, de nombreux facteurs, dont des facteurs génétiques, impactent la cicatrisation.

Formation de la cicatrice

La cicatrice répare la peau cassée ou coupée à l’aide d’une fermeture étanche. Les coupures de la peau déclenchent un processus inflammatoire complexe destiné à produire cette cicatrice. Les cellules spécialisées forment un caillot pour arrêter le saignement et les composés chimiques cicatrisants se dirigent vers la blessure. Parmi ces composés, on compte l’histamine.

Rôle de l’histamine dans la cicatrisation

L’histamine étire les vaisseaux sanguins, ouvrant ainsi de petits passages permettant à certaines cellules de s’échapper vers la plaie. Vous connaissez peut-être l’un des effets secondaires de l’histamine : les démangeaisons au niveau des cicatrices. Les cellules productrices de collagène se chargent de refermer la plaie. Ces cellules ont besoin, pour fonctionner, d’une quantité supplémentaire d’énergie et d’oxygène. Dans les poumons, les cellules sanguines emmagasinent l’oxygène et le transportent à travers les vaisseaux sanguins pour desservir les zones qui en ont besoin. L’irrigation sanguine limitée ne suffit cependant pas à fournir assez d’oxygène pour qu’une plaie guérisse.

Une irrigation sanguine accrue

Le corps va créer plus de vaisseaux sanguins (des capillaires) pour apporter dans la zone blessée plus de sang riche en oxygène. Le sang de couleur rouge dans ces capillaires passe juste en-dessous de la surface de la cicatrice, il en résulte une couleur rose, c’est pourquoi les cicatrices ont cette couleur. Durant la dernière étape de la formation de la cicatrice, le collagène nouveau qui s’est amassé se réorganise en sa forme plate et mature. Une fois le travail terminé, les capillaires formés ne sont plus d’aucune utilité, ils disparaîtront sans laisser de traces; c’est pourquoi les cicatrices s’estompent.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

Site Optimisé pour Mobile ©2017  www.rgrd.tn 

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?