Comment traiter les imperfections du cou

lifting-cou

Le cou est une zone qui suscite beaucoup d’intérêt ces temps-ci. Les gens semblent se préoccuper de son apparence, une étude récente montre en effet que 68% des hommes et des femmes ne sont pas satisfaits de l’aspect de leur cou.

Imperfections fréquentes du cou

Le cou comporte de la peau, du muscle et de la graisse. Certains patients présentent un double menton qu’ils veulent faire disparaître. Lorsqu’il s’agit de la seule imperfection à corriger, il existe de nombreux traitements conçus à cet effet, tous se concentrent cependant sur le principe de réduction de graisse.

Si le patient présente également une peau relâchée en excès avec cette graisse du cou, la réduction de graisse seule ne permettra pas de corriger la zone. Un lifting devra probablement être pratiqué pour retirer la peau en trop.

Si les bandes musculaires du cou sont trop saillantes, il est encore une fois possible d’utiliser un lifting pour les réparer. Le Botox peut aussi parfois produire des résultats satisfaisants.

La méthode de choix : la liposuccion

La méthode standard pour traiter la graisse du cou est la liposuccion. Celle-ci est un traitement extrêmement fiable auxquels tous les autres traitements de réduction de la graisse du cou devraient être comparés. La liposuccion est une intervention brève; une fois le patient sous anesthésie, la graisse est retirée à l’aide d’une canule d’aspiration au travers d’une incision très courte (de l’ordre de quelques millimètres). Un bandage élastique ou un pansement est ensuite mis en place, celui-ci doit être porté nuit et jour durant une semaine, et seulement la nuit pour la semaine qui suit. L’intervention comporte donc des suites opératoires, elles restent cependant très légères.

Bien que très pratiques, les solutions non-chirurgicales telles que la réduction de graisse par action du froid (cryolipolyse et autres traitements basés sur ce même principe) ne permettent pas d’obtenir des résultats comparables à ceux d’une liposuccion. Il revient donc au patient d’évaluer les bénéfices et les inconvénients de chaque méthode pour faire un choix adapté à sa situation.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

Site Optimisé pour Mobile ©2017  www.rgrd.tn 

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?